5.2. La zone de répercussion

La ligne en bas du cadre (sous la ligne de mode) est la zone de répercussion. Elle est utilisée pour afficher de petites quantités de texte en diverses occasions.

Répercuter veut dire afficher les caractères que vous tapez. En dehors d'Emacs, le système d'exploitation répercute normalement toutes vos saisies. Emacs contrôle la répercussion différemment.

Les commandes à caractère unique ne sont pas répercutées sous Emacs, et les commandes à caractères multiples sont répercutées seulement si vous faites une pause en les tapant. Dès que vous faites une pause de plus d'une seconde au milieu d'une commande, Emacs répercute tous les autre caractères de la commande. Ceci est fait pour vous souffler le reste de la commande. Une fois que la répercussion a commencé, la suite de la commande se répercute dès que vous la tapez. Ce comportement est étudié pour donner aux utilisateurs assurés une réponse rapide, et aux utilisateurs plus hésitants un maximum de réaction. Vous pouvez changer ce comportement en changeant la valeur d'une variable (Section 13.12).

Si une commande ne peut être exécutée, elle peut afficher un message d'erreur dans la zone de répercussion. Les messages d'erreur sont accompagnés d'une sonnerie ou d'un flash de l'écran. De plus, les caractères tapés précédemment sont abandonnés lorsqu'une erreur arrive.

Certaines commandes affichent des messages d'information dans la zone de répercussion. Ces messages ressemblent plus à des messages d'erreur, mais ne sont pas annoncés par une sonnerie et les entrées précédentes ne sont pas perdues. Parfois le message vous dit ce que la commande a fait, lorsque ce n'est pas évident à la vue du texte que vous tapez. Parfois, le seul comportement d'une commande est d'afficher un message d'information--par exemple, C-x = affiche un message décrivant le caractère placé après le point, la position du point et sa colonne courante dans la fenêtre. Les commandes qui prennent un certain temps affichent aussi des messages finissant par ... pendant qu'elles s'exécutent, et done lorsqu'elles ont fini.

Les messages d'information de la zone de répercussion sont enregistrés dans un tampon de l'éditeur appelé *Messages*. (Nuos n'avons pas encore expliqué les tampons ; voir Chapitre 17 pour plus d'informations.) Si vous ratez un message qui appra^it brièvement à l'écran, vous pouvez vous reporter au tampon *Messages* pour le voir de nouveau. (Les messages de progression successifs sont fréquemment réduis en un seul dans ce tampon.)

La taille de *Messages* est limitée à un certain nombre de lignes. La variable message-log-max spécifie ce nombre de lignes. Une fois que le tampon atteint cette taille, chaque ligne ajoutée à la fin supprime une ligne au début. Section 32.2, pour savoir commencer positionner les variables comme message-log-max.

La zone de répercussion est aussi utilisée pour afficher le mini-tampon, une fenêtre utilisée pour lire les arguments d'une commande, comme le nom d'un fichier à éditer. Quand le mini-tampon est utilisé, la zone de répercussion commence avec une cha^ine de prompt généralement terminée par `:' ; de plus, le curseur appara^it sur cette ligne car c'est la fenêtre sélectionnée. Vous pouvez toujours sortir du mini-tampon en tapant C-g. Chapitre 8.